Sommaire

L'histoire de la myrrhe est intimement liée à celle de l’encens. Il y a 4 000 ans, les Égyptiens et les Hébreux en faisaient usage pour fabriquer de l’encens sacré. Les femmes l’utilisaient comme huile d’onguent, pour adoucir leur peau. L’huile de myrrhe est également réputée en médecine chinoise. Mais d’où vient cette huile mystique aux propriétés thérapeutiques si nombreuses ?

Origine de l'huile essentielle de myrrhe

L’huile essentielle de myrrhe provient de la résine de l’arbre à myrrhe. C’est un arbuste d’environ 1,50 m, très épineux, pousse aux alentour de la Mer Rouge, en Arabie, ainsi qu’en Somalie. La gomme résine très épaisse de couleur brun-rouge coule naturellement le long du tronc, où elle se solidifie.

L’huile essentielle de myrrhe est fabriquée à partir de cette résine, immédiatement récoltée sous sa forme encore liquide.

Elle est largement utilisée en parfumerie, pour accentuer les notes sensuelles d’un parfum, ainsi qu’en aromathérapie, pour ses nombreuses propriétés curatives.

Huile essentielle de myrrhe : applications sur l’épiderme

L’huile essentielle de myrrhe possède des propriétés astringentes et cicatrisantes :

  • Elle soulage les démangeaisons cutanées, l’eczéma, les gerçures.
  • Elle atténue les vergetures.
  • Grâce à ses propriétés antiseptiques et bactéricides, elle s’avère être très efficace contre les furoncles, les boutons d’acné, ainsi que l’herpès.  
  • Elle est également antifongique et recommandée pour soigner les champignons des pieds et des ongles, quand ceux-ci sont récents.

Huile essentielle de myrrhe : sur le cuir-chevelu

Elle est très efficace pour éliminer les pellicules et calmer les cuir-chevelus sensibles. Son action stimulante sur la circulation sanguine contribue à oxygéner et à nourrir les bulbes pileux, ainsi qu’à renforcer la fibre capillaire.

Usage interne de l'huile essentielle de myrrhe

Elle est expectorante et antiseptique, et est employée pour traiter les affections respiratoires, comme : les bronchites, les toux grasses, les rhinopharyngites et les maux de gorge.

 Elle sert également à soigner les affections intestinales comme les colites ou les diarrhées.

 L'huile de myrrhe soulage aussi les infections buccales, comme les aphtes et les gingivites.

Comment employer l'huile essentielle de myrrhe ?

Utilisation

Voici nos conseils :

  • S’il s’agit d’une plaie ouverte, on peut faire un cataplasme d’argile verte, auquel on rajoute quelques gouttes d’huile essentielle de myrrhe. Sur un herpès, ou sur les champignons des ongles, en peut l’utiliser pure en massant la zone lésée avec quelques gouttes d’huile essentielle.
  • Pour le soin des cheveux et du cuir chevelu, préparez un hydrolat. Diluez entre 10 et 15 gouttes d’huile essentielle dans un litre d’eau chaude, préalablement bouillie. Laissez refroidir pour que l’huile libère ses principes actifs. Puis rincez alors vos cheveux avec cette eau, en massant le cuir chevelu.
  • Pour les infections internes, vous pouvez préparer une tisane, en diluant 2 gouttes d’huile essentielle dans une tasse d’eau, que vous boirez au moment du coucher.
  • Vous pouvez également dissoudre quelques gouttes d’huile essentielle de myrrhe dans une autre huile végétale, comme l’huile d’amande douce ou l’huile d’olive, et pratiquer un massage. Ses propriétés adoucissantes soulageront les infections cutanées de type eczéma, et en pratiquant un massage du torse et du dos, son action expectorante soulagera la toux et les infections ORL.

Précautions d’emploi

L’huile essentielle de myrrhe n’est pas recommandée aux femmes enceintes ou allaitantes, aux enfants de moins de 6 ans, ainsi qu’aux personnes souffrant d’hypothyroïdie.  

 Il est conseillé d’effectuer un test de tolérance avant d’utiliser le produit. Appliquez une goutte d’huile au niveau du pli du coude ou à l’intérieur du poignet et observez s’il survient une réaction.

Prix de l'huile essentielle de myrrhe

On trouve l’huile essentielle de myrrhe pour environ 5 € les 5 mg, et entre 10 et 16 € pour 10 mg de produit.