Aromathérapie : posologie

Écrit par les experts Ooreka

L'aromathérapie, ou thérapie par les huiles essentielles, permet de se soigner de façon naturelle. C'est aussi un bon moyen de prévenir certains troubles mais ce ne sont pas là, les seuls champs d'applications des essences de plantes.

Il faut une bonne connaissance des huiles essentielles, ou, à défaut, savoir trouver le bon conseil, afin de maîtriser les indications et contre-indications pour en faire bon usage.

Les huiles essentielles, si l'on considère leur action thérapeutique, peuvent soigner les affections du corps humain sur 3 degrés différents : physiques, nerveux et émotionnels.

Selon l'huile essentielle utilisée, suivez bien l'avis de votre thérapeute quant au mode d'administration : certaines essences seront prises dans du miel et absorbées par voie interne, d'autres seront mélangées à une lotion pour être appliquées par voie externe. Chaque cas est donc un cas particulier.

  Qu'avez-vous pensé de la vidéo ?  

En ce sens, le tableau suivant est purement indicatif et ne saurait être une prescription. Il convient de toujours consulter un spécialiste (pharmacien, naturopathe ou aromathérapeute par exemple).

Aromathérapie – posologie
Types de trouble Nature du trouble Huile essentielle / Mode d'administration
Émotionnel Anxiété, angoisse Ravensare (usage interne), marjolaine (usage interne).
Hystérie Cumin (usage interne), Camomille (usage interne).
Dépression Lavande (usage interne ou diffusion), Oliban (usage interne ou diffusion).
Mal des transports Basilic (usage interne), Estragon (usage interne).
Nerveux Cauchemars Palmarosa (usage interne), Ylang Ylang (voie cutanée).
Insomnies Orange (diffusion), Bergamote (voie interne), Cumin (voie interne).
Nervosité Niaouli (voie orale), Ylang Ylang (voie orale ou diffusion).
Fatigue intellectuelle Cannelle (voie orale), Girofle (voie orale).
Migraines Lavande (voie orale ou cutanée), Menthe (voie cutanée), Sauge (voie orale).
Stress Marjolaine (voie orale), Lavande (voie orale ou diffusion)
Physique Acné Basilic (voie cutanée), Citron (voie cutanée), Patchouli (voie cutanée ou voie orale).
Brûlures Lavande (voie cutanée), Menthe (voie cutanée), Géranium (voie cutanée)
Candidoses Cannelle (voie orale), Bergamote (voie orale ou cutanée).
Cellulite Cannelle (bains), Citron (bains) Cumin (bains), Genièvre (voie orale ou bains).
Chute de cheveux Cèdre (voie cutanée), Lavande (voie cutanée), Santal (voie cutanée).
Eczéma Cyprès (voie cutanée), Lavande (voie cutanée), marjolaine (voie cutanée).
Fatigue physique Cannelle (voie orale), Girofle (voie orale), Gingembre (bains).
Herpès Coriandre (voie cutanée), Palmarosa (voie cutanée), Thuya (voie cutanée).
Maux de gorge Citron (gargarisme), eucalyptus (gargarisme), Sauge (gargarisme).
Rhumatismes Cèdre (voie cutanée), citron (bains), Menthe (voie cutanée ou bains).
Transpiration Palmarosa (voie cutanée ou bains), Pin (voie cutanée ou bains).
Verrue Coriandre (voie cutanée), Girofle (voie cutanée), Oliban (voie cutanée).

Bon à savoir : en raison de leurs propriétés neurotoxiques, irritantes, phototoxiques ou même cancérigènes, 17 HE ne peuvent être vendues qu'en officine. Il s'agit des HE de :

  • Grande absinthe (Artemisia absinthium).
  • Petite absinthe (Artemisia pontica).
  • Armoise commune (Artemisia vulgaris).
  • Armoise blanche (Artemisia herba alba Asso).
  • Armoise arborescente (Artemisia arborescens).
  • Thuya du Canada ou cèdre blanc (Thuya occidentalis).
  • Cèdre de Corée (Thuya Koraenensis Nakai), dit cèdre feuille.
  • Hysope (Hyssopus officinalis).
  • Sauge officinale (Salvia officinalis) neurotoxique.
  • Tanaisie (Tanacetum vulgare).
  • Thuya (Thuya plicata Donn ex D. Don.).
  • Sassafras (Sassafras albidum).
  • Sabine (Juniperus sabina).
  • Rue (Ruta graveolens).
  • Chénopode vermifuge (Chenopodium ambrosioides et Chenopodium anthelminticum).
  • Moutarde jonciforme (Brassica juncea).

Pour aller plus loin


Produits



Trouver un médicament

Plus de 25 000 fiches médicaments issues de la base de données de l'Assurance maladie.

Que recherchez-vous ? (médicament, principe actif, maladie...)

Ce critère permet de chercher votre médicament par :

  • son nom commercial (ex. : Doliprane, Efferalgan, Aspégic, etc.) ;
  • ou par sa substance active (ex. : paracétamol, aspirine, ibuprofène, etc.) ;
  • ou par la maladie, symptôme ou trouble que vous souhaitez traiter (ex. : migraine, état fébrile, douleur légère, etc.).

Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides

Tout le guide pratique aromathérapie

Tout le guide pratique