Sommaire

Traiter un furoncle

Téléchargez cette fiche gratuite au format pdf

  • Rédigé par des professionnels
  • Un accompagnement étape par étape
  • La liste de matériel si nécessaire
Télécharger la fiche

Bien que bénin en soi, un furoncle est un gros bouton à la fois gênant (car douloureux) et disgracieux.

Généralement plein de pus, traiter un furoncle est important pour éviter des complications telles qu’une fièvre ouvrant la porte à des bactéries, au staphylocoque notamment.

Zoom sur les furoncles

Les furoncles apparaissent généralement dans des zones de frottement telles que les fesses, le dos, les bras, les cuisses... et se situent à la base d’un poil. Cette infection va peu à peu se remplir de pus. Si c’est l’œil qui est concerné, il s’agit d’un orgelet (également appelé compère-loriot).

Consulter la fiche pratique Ooreka

À l’origine des furoncles se trouvent notamment :

  • la pénétration d’un élément étranger (écharde par exemple) ;
  • une coupure mal désinfectée ;
  • l’acné ;
  • les poils incarnés ;
  • une pathologie :
    • diabète ;
    • insuffisance rénale ;
    • cancer ;
    • polyarthrite rhumatoïde, etc.
  • un traitement médicamenteux à base de corticoïdes ou une chimiothérapie.

Prémunissez-vous contre les furoncles

Se prémunir des furoncles consiste à avoir une bonne hygiène. Il suffit d’éviter les accumulations de bactéries pour les empêcher d’infecter les follicules pileux à l’origine des furoncles.

  • Désinfectez soigneusement toutes les plaies.
  • Faites en sorte de limiter les frottements.
  • Essayez de limiter la transpiration.
  • Si vous êtes immunodéprimé ou particulièrement sensible, vous pouvez vous procurer en pharmacie des nettoyants spécialement conçus pour éliminer le plus grand nombre de bactéries.
  • Pour plus d’efficacité, surtout si vous êtes régulièrement sujet aux furoncles, frottez-vous avec un gant de crin sous la douche.
  • Ajoutez une dizaine de gouttes d’huile essentielle de Tea tree, de Bergamote ou de Lavande officinale dans l’eau de votre bain. Vous pouvez également mélanger une goutte d’huile essentielle de Ravintsara dans votre crème de jour.

1. Traitez les furoncles avec des médicaments

Classiquement, un furoncle est traité par des antibiotiques. Il peut s’agir d’injections chez les personnes ayant un système immunitaire affaibli.

Si un staphylocoque est retrouvé, le patient est généralement hospitalisé pour procéder à un traitement antibiotique par voie intraveineuse.

Un traitement chirurgical est parfois nécessaire, en particulier pour les furoncles situés au niveau des fesses (kystes Pilonidal) ou pour procéder à un drainage en profondeur ou à une ablation.

De façon générale, il est préférable de s’adresser à un médecin en cas de doute ou si :

  • vous prenez un traitement à base de cortisone ;
  • vous présentez :
    • une maladie comme un diabète ou êtes immunodéprimé ;
    • une fièvre ;
    • une augmentation de la taille du furoncle ou sa multiplication.
  • aucune amélioration n’a lieu.

2. Soignez les furoncles avec une solution naturelle

Traiter un furoncle est relativement aisé si celui-ci est pris en charge dès son apparition.

En premier lieu, il faut le désinfecter puis appliquer dessus des compresses chaudes afin de favoriser la lutte engagée par le système immunitaire (stimulation de la circulation).

Maintenez-le sous un pansement afin d’éviter toute dissémination après l’avoir désinfecté à la bétadine.

Lorsque le furoncle est devenu mou et purulent (s’il est petit, cela peut intervenir immédiatement après l’application de la compresse chaude), il faut le drainer. Pour évacuer le pus qu’il renferme, il est préférable de s’adresser à un professionnel de santé.

Si vous êtes amené à entrer en contact avec le furoncle, lavez-vous soigneusement les mains après.

Phytothérapie

Comme traitement superficiel d’appoint, vous pouvez appliquer plusieurs fois par jour du jus de citron sur le furoncle.

  • La racine de bardane est tout particulièrement indiquée pour lutter contre tous les problèmes de peau, y compris les furoncles. Pour bénéficier de toute son efficacité, vous pouvez prendre :
    • des gélules de racine de bardane chez les laboratoires La Royale qui les propose sous forme de poudre micronisée ;
    • une vingtaine de gouttes de teinture mère trois fois par jour ;
    • des compresses chaudes de bardane que vous aurez fait bouillir à appliquer quelques minutes sur la zone concernée.
  • La pensée sauvage complète efficacement la bardane, car elle possède elle aussi des propriétés anti-inflammatoires et dépuratives très utiles au traitement de toutes sortes de problèmes de peau. Elle peut être prise sous forme :
    • de fluide ;
    • d’infusion (15 minutes d’infusion à raison de 10 grammes par litre) ;
    • de gélules.

Dans l’idéal, combinez une cuillère à soupe d’extrait fluide de bardane et une cuillère à soupe d’extrait fluide de pensée sauvage diluées dans un verre d’eau et à prendre deux fois par jour. Vous pouvez compléter ce traitement en appliquant directement ce mélange sur le furoncle, à l’aide d’un bout de coton.

  • L’ortie est également une plante utilisée pour les problèmes de peau (acné notamment). Elle peut être utilisée sous forme :
    • de tisane (laissez infuser 4 grammes par tasse pendant 10 minutes et prenez trois tasses par jour) ;
    • de teinture mère (prenez une trentaine de gouttes trois fois par jour) ;
    • de gélules de poudre.
  • La sauge peut être utilisée localement sur le furoncle après l’avoir fait infuser.
  • Même principe pour le plantain qui est une plante émolliente en plus d’être antibactérienne. Pour le préparer, faites macérer 1,5 gramme par tasse pendant deux heures et appliquez-le en compresses chaudes.
  • La teinture mère de calendula, cicatrisante, est idéale à appliquer en compresse chaude (diluez 30 gouttes dans un demi-verre d’eau).

Huiles essentielles

Les huiles essentielles (HE) sont parfaitement indiquées pour traiter les furoncles en raison de leurs nombreuses vertus antibactériennes.

  • L’HE de lavande officinale convient parfaitement à cet usage. Mettez une ou deux goutte(s) jusqu’à 4 fois par jour sur le furoncle trois jours consécutifs.
  • Dès son apparition vous pouvez également mettre une ou deux gouttes de Tea tree (arbre à thé) 3 fois par jour (ne pas exposer au soleil derrière en raison des risques de photosensibilisation). Si le furoncle est déjà très important, mettez une compresse de gaze imbibée de Tea tree et laissez agir une douzaine d’heures.
  • Vous pouvez également préparer un remède constitué de :
    • 2 gouttes d’HE de Lavande officinale ;
    • 1 goutte d’HE de Tea tree ;
    • 1 goutte d’HE de Géranium ;
    • 15 ml d’huile végétale (noyau d’abricot, amande douce, jojoba, arnica...) ;
    • Appliquez le mélange deux fois par jour.
  • Autre recette en mettant une goutte de chaque :
    • HE de Girofle ;
    • HE de Lavande officinale ;
    • HE de Tea tree ;
    • HE de Camomille romaine ;
    • HE de Palmarosa ;
    • à appliquer deux fois par jour sur le furoncle (attention à ne pas s’exposer au soleil).

Argile

L’argile se révélera très efficace pour lutter contre les furoncles déjà formés. Appliquez un cataplasme d’argile chaud dans lequel vous aurez pris soin d’ajouter trois gouttes de Tea tree. Laissez-le agir une demi-heure avant de rincer à l’eau claire.

L’argile sera notamment intéressant lorsque le furoncle est dû à un corps étranger. Il permettra en effet de le « tirer » vers l’extérieur et de le faire sortir.

Homéopathie

L’homéopathie aborde le furoncle de différentes façons en fonction de son stade.

En tout premier lieu, prendre Pyrogenium en 9 CH à raison de 5 granules par jour pour éviter la progression de l’infection.

  • Pour lutter contre la douleur, prendre :
    • Belladonna en 9 CH en cas d’œdème très rouge, et d’importantes tuméfactions à raison de 3 à 5 granules trois fois par jour ;
    • Apis en 9 CH, 3 à 5 granules toutes les demi-heures, en cas d’œdème de couleur rosée et de douleur diminuée avec le froid ;
    • Ferrum phosphoricum en 5 CH à raison de 1 granule toutes les heures en complément d’un ou des deux premiers remèdes.
  • Lorsque le furoncle suppure, prenez :
    • Arsenicum album en 9 CH, 5 granules 3 fois par jour, si la douleur est brûlante et améliorée au chaud ;
    • Hepar sulfur en 5 CH à raison de 5 granules toutes les 12 heures (afin d’évacuer le pus) ;
    • Picrium acidum si le pus est abondant, épais et jaunâtre et si vous êtes épuisé au moindre effort (même chose en cas de furonculose chronique).
  • Lorsque le furoncle cicatrise, prenez :
    • Calcarea sulfurica en 5 CH à raison de 5 granules trois fois par jour ;
    • Silicea en 5 CH en cas de corps étranger difficile à extraire (pensez aussi à l’argile dans ce cas) en prenant 5 granules deux fois par jour, en particulier chez les sujets minces, fatigués et plutôt frileux ;
    • Tarentula cubensis si le mûrissement est rapide malgré une infection lente, brûlante et de coloration bleuâtre.

Couleur thérapie

Utiliser la thérapie des couleurs pour traiter un furoncle est possible.

Pour cela, munissez-vous :

  • d’une lampe torche ;
  • d’un filtre de couleur orange ;
  • d’un filtre de couleur vert ou bleu.

Installez-vous dans une pièce sombre (si possible totalement plongée dans le noir) et appliquez la lumière sur votre furoncle à travers le filtre orange pendant 4 minutes.

Si votre furoncle est plein de pus, appliquez tout de suite après la première exposition de 4 minutes la lumière verte pendant 50 secondes. S’il est en phase de cicatrisation, appliquez la lumière bleue.

Restez ensuite 20 minutes dans l’obscurité de façon à ce que le furoncle reste à l’abri de la lumière ou couvrez-le.

Répétez l’opération chaque jour bien qu’il puisse y avoir une disparition complète du furoncle dans les 24 heures qui suivent la première séance.

3. Optez pour un traitement de terrain en cas de récidive

Si vous êtes régulièrement victime de furoncle, outre les conseils d’hygiène sus-mentionnés, stimulez votre système immunitaire avec :

  • de la vitamine C (consommez de la goyave, des kiwis, des agrumes, des mangues, des framboises, du chou, du fenouil, du poivron...) ;
  • de l’extrait de pépins de pamplemousse ;
  • de la propolis (en crème ou en gélules à raison de deux gélules de 200 mg par jour) en cure d’un mois ;
  • du Lapacho (en gélules, en poudre ou sous forme de tisane) en cure de 20 jours maximum ;
  • le complexe Oligosol cuivre-or-argent (une cuillerée à mettre sous la langue le matin à jeun).

Matériel nécessaire pour traiter un furoncle

Imprimer
Argile verte

Argile verte

5 € le kilo

Bétadine

Bétadine

Environ 6 € les 125 ml

Comprimés homéopathiques

Comprimés homéopathiques

Environ 2 € le tube

Crème à la propolis

Crème à la propolis

14 €

Cuivre-or-argent

Cuivre-or-argent

4 € environ

Gant de crin

Gant de crin

Environ 10 €

Gélules de phytothérapie

Gélules de phytothérapie

Selon les plantes

Huiles essentielles

Huiles essentielles

À partir de 3 € les 10 ml

Lampe torche

Lampe torche

À partir de 10 €

Savon antibactérien

Savon antibactérien

3 €

Transparents de couleurs

Transparents de couleurs

5 € environ