comment guerrir du papillomavirus humain responsable du cancer du col de l'utérus ?

Question détaillée

Question posée le 21/09/2014 par gégé 747

Je suis porteuse du hpv et je voudrai savoir comment le faire disparaitre avec des huiles essentielles ? Merci

Signaler cette question

1 réponse d'expert

Réponse envoyée le 24/09/2014 par Ancien expert Ooreka

Bonjour. L'HPV est une infection qui ne se guérit pas. On entend par là qu'une fois qu'il a été détecté comme présent dans l'organisme, il ne disparaît jamais. C'est le cas de tous les virus qui nous ont infectés durant l'enfance par exemple. Tous les virus restent présents dans l'organisme mais ils cessent d'être agressifs car les défenses immunitaires les ont neutralisés (les bactéries, elles, sont détruites par les défenses immunitaires). Ce virus, comme tous les virus, existe en plusieurs types. Tous les HPV ne sont pas potentiellement agressifs, c'est-à-dire pouvant entraîner un cancer du col de l'utérus. Lors des frottis où il apparaît des modifications des cellules qui ne peuvent être étiquetées avec précision (type ASCUS), la recherche virale sur le prélèvement sera effectuée pour voir si les lésions sont d'origine virale, c'est-à-dire en présence d'un type de virus agressif. On peut donc avoir des compte-rendus de frottis où la recherche du HPV a été négative: <<absence de HPV détectée sur le prélèvement>> ,ce qui laisse penser qu'on est totalement débarrassée du virus HPV car il n'est recherché que les types agressifs. Ce qui est pris en compte et qui va déterminer la fréquence de la surveillance, c'est ce qu'on appelle la charge virale. C'est la quantité de virus HPV trouvée lors du dosage initial. Des études ont montrées que lors de recherches systématiques chez une population au hasard de femmes, on trouvait la présence du virus HPV dans une très grande proportion mais à des quantités très faibles. C'est donc la quantité de virus présent dans l'organisme qui est à prendre en compte car en dessous d'un certain chiffre, c'est considéré comme normal (au vu des études statistiques) et la surveillance devient systématique 1 fois par an par frottis pour rechercher les lésions qui seraient dues à un HPV agressif pouvant provoquer le cancer du col de l'utérus. Il est à noter que l'on peut être porteuse du virus depuis plus de 20 ans sans qu'il soit dépisté lors des frottis systématiques tous les 2 ou 3 ans (donc sans qu'on le sache) et sa détection a lieu la plupart du temps au moment d'une diminution des défenses immunitaires, par exemple épuisement important car l'organisme est en train de lutter contre une autre infection virale qui a déclenché une maladie ou une infection bactérienne importante, et le virus qui était <<en sommeil>> car neutralisé par les défenses immunitaires (anticorps) <<se réveille>>. Une fois qu'il a été détecté, on décide donc de surveiller systématiquement de façon plus rapprochée qu'auparavant, c'est-à-dire 1 fois par an.

Signaler cette réponse
1

personne a trouvé cette réponse utile

0 commentaire

Ooreka vous remercie de votre participation à ces échanges. Cependant, nous avons décidé de fermer le service Questions/Réponses. Ainsi, il n'est plus possible de répondre aux questions et aux commentaires. Nous espérons malgré tout que ces échanges ont pu vous être utile. À bientôt pour de nouvelles aventures avec Ooreka !