Quels sont les dangers des huiles essentielles à 1 mois de grossesse?

Question détaillée

Question posée le 01/07/2015 par Titoute

J'ai été chez un acupuncteur à un mois de grossesse. Elle m'a fait un massage sur tout le corps, bouche et narines comprises, à base d'huiles essentielles diluées dans de l'huile végétale (citron, camomille, onagre...) pendant 1 heure. J'ai découvert en rentrant chez moi qu'il ne fallait pas utiliser d'huiles essentielles pendant les 3 premiers mois de grossesse. Le risque d'avoir atteint le foetus est-il grand?

Signaler cette question

1 réponse d'expert

Réponse envoyée le 03/07/2015 par phyto-soins

Le risque est minime mais effectivement il faut la plus grande prudence pendant la grossesse et en particulier les 3 premiers mois où le fœtus est vulnérable. Le Citron est une des moins dangereuse. La Camomille était-ce de la Camomille romaine ou allemande ou encore la grande Camomille? Les 3 sont heureusement peu dangereuse pour le fœtus. Autres huiles essentielles? Quel était le but de la consultation? (nausées?)
J'ose espérer qu'un médecin acupuncteur utilise les huiles essentielles avec des connaissances donc il a dû faire une dilution suffisante pour ne pas mettre en danger le futur bébé.

Signaler cette réponse
1

personne a trouvé cette réponse utile

3 commentaires

Commentaire posté le 04/07/2015 par Anonyme

La personne a un diplôme d'acupuncture mais n'est pas médecin. L'ironie, maintenant que je suis mieux informée, c'est que j'y suis allée sur les conseils d'une amie car je fais des fausses-couches à répétition, toujours aux alentours du deuxième mois. Mais l'acupunctrice m'a demandé si j'avais d'autres soucis en ce moment, elle s'est donc également occupée de quelques problèmes de peau.
Je ne sais pas de quel type de camomille il s'agit. Elle m'a donné une bouteille d'huile après la consultation pour que je continue à l'utiliser à la maison, ce que je n'ai pas fait. J'ignore si elle m'a appliqué le jour-même l'équivalent exact mais dans la bouteille, elle m'a écrit qu'il y avait : lila, calendula, millefeuille, onagre, estragon, camomille et citron.
Je l'ai rappelée le lendemain pour lui faire part de mes inquiétudes. Elle ne semblait plus se rappeler exactement des huiles qu'elle avait utilisées mais elle m'a dit que c'était dilué : "une goutte dans une coupelle d'huile végétale ". Elle m'a également dit qu'elle faisait ça depuis des années sans souci.

Signaler ce commentaire

Commentaire posté le 04/07/2015 par phyto-soins

Oh là, il s'agit d'exercice illégal de la médecine, un acuponcteur doit obligatoirement être médecin en France. De plus l'acuponcture ce n'est pas l'aromathérapie!
Les préparations d'huiles essentielles sont réservées au médecin et pharmacien. Le nom latin est indispensable pour identifier l'espèce botanique, Camomille seul ne veut rien dire. Bon j'arrête là, c'est inquiétant de voir cela.
Dans ce que je déchiffre de la composition, il y a 4 huiles essentielles différentes: Achillée millefeuille, Estragon, Camomille et Citron (sauf utilisation d'un extrait de plantes mais peu probable). Calendula est une macération de Souci des jardins et l'Onagre est une huile végétale. Lila reste un mystère pour moi peut-être le Lilas des indes.
Bref Citron pas de problème.
Camomille le seul risque est allergique donc pas de problème.
Estragon huile essentielle déconseillée pendant la grossesse
Le Millefeuille est interdite pendant la grossesse car elle est abortive à forte dose (déclenche des fausses couches) et neurotoxique.
Heureusement les doses étaient faibles même si 1 goutte dans une coupelle n'est pas une dilution scientifique.
Le fumeur fume pendant des années avant d'avoir un cancer, le chauffard roule mal jusqu'à avoir un accident, votre acuponcteur fait des formulations douteuses jusqu'à déclencher une fausse couche.
N'utilisez surtout pas le flacon fournit bien entendu.

Signaler ce commentaire

Commentaire posté le 06/07/2015 par Anonyme

J'ai jeté la bouteille d'huile à la poubelle dès que j'ai réalisé que les huiles essentielles étaient interdites pendant les premiers mois de la grossesse.
J'ignorais jusqu'à aujourd'hui que l'acupuncture devait être réalisée par un médecin.
J'espère maintenant seulement que s'il y doit y avoir une conséquence, cela soit une fausse couche et non une malformation ou une atteinte neurologique du fœtus.
Je réfléchis à la suite à donner par rapport à l'exercice illégal de la médecine et je vous remercie encore de votre écoute et de vos réponses rapides.

Signaler ce commentaire

Ooreka vous remercie de votre participation à ces échanges. Cependant, nous avons décidé de fermer le service Questions/Réponses. Ainsi, il n'est plus possible de répondre aux questions et aux commentaires. Nous espérons malgré tout que ces échanges ont pu vous être utile. À bientôt pour de nouvelles aventures avec Ooreka !